Après la Californie, ou le foie gras est interdit depuis janvier 2019, c’est New York qui a adopté une loi interdisant la vente de foie gras. Top départ en 2022.

foie-gras-interdit-ny

© Andrea Izzotti – Adobe Stock

Fin du gavage forcé

C’est l’une des plus grosses parts du marché du foie gras américain qui se retire. Avec pas moins de 1.000 restaurants qui en proposent à la carte, la ville de New York rejoint la Californie, qui avait statué en 2012, que la fabrication du produit impliquait des actes de cruauté envers les animaux.

D’ici 2022, l’une des villes les plus visitées des États-Unis, ne devrait donc plus commercialiser de foie gras dans les rayons des supermarchés et des épiceries fines, comme dans les menus des restaurants. En cas de manquement à la règle, des amendes recouvrables toutes les 24 heures pourraient aller de 500 à 2.000 dollars. Un procédé déjà en place du côté de l’Australie, du Royaume-Uni ou encore du Danemark.

Des conséquences qui seront dramatiques pour les éleveurs mais qui donneront du répit aux oies et aux canards, et une force supplémentaire dans la bataille pour le bien-être animal. Puisqu’au-delà des questions éthiques, cette pratique n’est pas sans conséquences pour la santé des animaux. Si vous l’ignorez encore, le foie gras est le résultat d’un foie malade. La suralimentation forcée, que l’on appelle gavage, développe une stéatose hépatique, maladie liée à la surcharge de graisse. « Le fonctionnement normal du foie est sérieusement altéré chez ces oiseaux au foie hypertrophié en fin de gavage, ce niveau de stéatose doit être considéré comme pathologique » notent les auteurs d’un rapport du Comité scientifique de la Commission européenne de la santé et du bien-être des animaux.

La technologie en secours

Alors que les interdictions concernant le foie gras se multiplient depuis plusieurs années, la technologie pourrait bien sauver les éleveurs, comme les nombreux partisans de cette tradition gastronomique. La France, qui avait voulu inscrire le foie gras au patrimoine mondial de l’UNESCO, a donc pris les devants en développant une méthode pour produire du foie gras sans gavage. Développée par des chercheurs, la méthode a été employée par des éleveurs dès le printemps 2018.

USA-Foie-Gras

© Byelikova Oksana – Adobe Stock

Le professeur Rémi Burcelin, chercheur à l’Inserm, a fait cette découverte en travaillant sur l’obésité et le diabète chez l’homme. En modifiant la flore bactérienne de l’estomac, le foie peut ainsi devenir naturellement gras. Un procédé qui présente un avantage certain car le produit pourra s’exporter plus facilement, surtout dans les endroits où il est interdit.

Seul problème, le prix est assez dissuasif. Il est cinq à six fois supérieur à celui du foie gras classique.

Votre 1er cours offert

smiley
SATISFACTION
91,2%
d’élèves satisfaits
par les professeurs*

Formateurs soins animaliers
SUIVI
Nos formateurs
vous guident
tout au long de votre formation

flexibilite
FLEXIBILITE
• Avec ou sans BAC
• Inscription toute l’année
• Formations à votre rythme
où que vous soyez

OPQF
100% ONLINE
Formations digitales
avec des
outils en ligne
innovants