Le monde du cirque est en train de vivre une petite révolution. André-Joseph Bouglione, descendant de la célèbre famille de circassiens et de dresseurs, a décidé de stopper les spectacles de fauves. Désormais sous son chapiteau, on trouvera un cirque écologique, sans animaux !

Un engagement en faveur des animaux

La condition animale et plus particulièrement les conditions de vie des animaux de cirque font débat depuis plusieurs années. Dans l’art du spectacle, l’utilisation d’animaux en captivité a du mal à passer auprès du public, de plus en plus sensible à la cause animale. De nombreuses pétitions locales ou nationales voient le jour sur internet pour dénoncer de mauvais traitements.

En décidant d’arrêter les spectacles d’animaux, André Joseph Bouglione et sa femme Sandrine proposent un cirque alternatif et s’engagent à ne plus exploiter d’animaux, sauvages comme domestiques.

Cette prise de position détonne dans le monde du cirque traditionnel, où les animaux sont très souvent maltraités et promis à une prison à vie.

Le petit fils Bouglione dénonce ainsi des conditions incompatibles avec le bien-être animal. Lui qui était spécialisé dans le dressage de tigres depuis de nombreuses années a décidé de tourner définitivement la page : place au cirque 100 % humain !

Pas d’inquiétude pour ses anciens pensionnaires, ils ont tous été replacés dans des sanctuaires ou des pensions en France, pour une retraite bien méritée.

Un cirque également engagé pour la planète

La protection animale va de pair avec la protection de l’environnement. Sans prise de conscience écologique, le monde animal vit en sursis.

Pour le lancement de son nouveau cirque, prévu en avril 2019, André-Joseph Bouglione a également pris des mesures écologiques.

Le transport du matériel sera désormais effectué uniquement par voie de fer ou maritime. Pour limiter l’impact carbone, le cirque aura également recours à de l’électricité solaire pour ses éclairages. La gestion des déchets sera aussi optimisée.

Pour finir, des ateliers pédagogiques à destination des enfants seront organisés afin les sensibiliser à l’environnement.

Une initiative saluée par les acteurs de la protection animale

La démarche d’André-Joseph Bouglione a d’ores et déjà été saluée par la Fondation 30 Millions d’Amis et par les professionnels de la santé animale… Et le gérant du cirque ne compte pas s’arrêter là. Il a dernièrement décidé de ne plus utiliser de cuir, de plumes ou de soie dans la confection de ses costumes.

D’après un sondage effectué par l’IFOP, 67% des français sont favorables à l’interdiction des cirques avec animaux. Une soixantaines villes en France ont d’ailleurs interdit l’installation de tels cirques sur leur commune.

Des pays ont même pris entièrement position contre la présence d’animaux sauvages dans les cirques, comme la Belgique, la Croatie, l’Italie ou la Grèce.

Votre 1er cours offert

une question ?

contactez nous :

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

smiley
RÉUSSITE
97%
de réussite à
l’évaluation des
connaissances
*

Formateurs soins animaliers
SUIVI
Nos formateurs
vous guident
tout au long de votre formation

flexibilite
FLEXIBILITE
• Avec ou sans BAC
• Inscription toute l’année
• Formations à votre rythme
où que vous soyez

OPQF
QUALITE
La qualification OPQF
porte uniquement sur
les activités FPC définies
par le Code du travail